Il y a plusieurs années que je croise Vincent sur les festivals organisés par le « Chemin de Fer à Vapeur des 3 Vallées ». Je le connaissais sans le connaître. Au cours de ce rendez-vous photographique incontournable, j’ai fini par nouer des contacts avec lui. J’ai compris que lui et moi étions parfaitement sur la même longueur d’onde : la transmission d’une certaine forme de patrimoine qui devrait faire notre fierté à tous. Chacun à notre manière.

 

 

Lui dans ce projet un peu fou de sauver une Tubize de 1926, moi dans mes nombreux chantiers liés à la mémoire immatérielle. Il n’en fallait pas plus pour que naisse une collaboration entre nous. Vincent allait me faire rêver avec ses histoires de vapeur et de rails. Je me suis donc mis en tête de faire partager cette part de rêve en lui proposant mon aide pour sa communication : ce site était la première étape.

Très vite l’idée de faire un film s’est imposée à moi. Philippe, mon fidèle et talentueux caméraman sur d’autres projets, s’est immédiatement investi dans ce nouveau projet. En août, nous avons donc tourné les images de ce petit film, non pas sur la machine de Vincent qui est arrêtée, mais sur sa jumelle. Merci au « Chemin de fer à Vapeur des 3 Vallées » pour les autorisations et les accès aux machines. Merci à Philippe pour ses fantastiques images et merci à Vincent de nous emmener dans ses voyages éphémères.

Patrice Niset

www.lesmiroirsdelombre.com
www.museedelaporte.be