La Tubize 2002 a été construite par les Ateliers Métallurgiques de Tubize (Belgique) en 1926 et livrée le 10 juillet 1929 à la Société Anonyme pour la Fabrication d’Engrais Azotés (S.A.F.E.A) à Houdeng-Goegnies (Belgique) qui lui attribuera le n°3.

 

La SAFEA passe alors un accord pour qu’en plus de son affectation à l’usine d’engrais, elle effectue la traction des wagons destinés aux boulonneries de Houdeng et à la compagnie internationale pour la fabrication mécanique du verre toute proche. Elle doit également remiser ces différents convois en gare S.N.C.B de la dite commune. La locomotive effectuera ce service jusqu’au milieu des années 70, époque à laquelle elle entamera sa retraite pour reprendre du service à Mariembourg sur le parcours historique de la ligne 132.

Depuis 1983 la locomotive se trouve sur le site du cfv3v et a régulièrement assuré un service touristique sur la ligne  Mariembourg-Treignes. Elle a participé à la promotion d’une technologie du siècle dernier auprès des jeunes générations. Elle est exposée au musée de Treignes.

C’est en 2004 que Vincent Masson en devient propriétaire : La livrée choisie pour la locomotive est la même qu’à la SNCV car cette société avait acheté quatre locomotives à TUBIZE pour son raccordement de Merksem-Glacières à Anvers. Ces locomotives, construites dans les années 20, étaient identiques à quelques détails près à la 2002. La SNCV attribua les numéros 819 à 822 à ses machines. La TUBIZE 2002 recevra le numéro 824 (la SNCV ayant attribué le 823 à une loco Couillet).

Le samedi 7 novembre 2009, la décision a été prise d’immobiliser la Tubize 2002 pour la préserver en attendant une rénovation en profondeur du foyer.  Pour la remettre en état de fonctionnement, il faut effectuer d’importants travaux de chaudronnerie sur la chaudière. Vincent a  trouvé un atelier anglais capable de réparer la chaudière.